Les douleurs pendant les règles (dysménorrhées)2018-11-29T14:05:34+01:00

Les douleurs pendant les règles ou « Dysménorrhées »

Introduction

La dysménorrhée est le nom scientifique pour décrire les douleurs de règles.

Ces dysménorrhées ont deux types soit primaire soit secondaire et peuvent survenir avant, pendant ou après les menstruations.

Qu’est ce que c’est ?

Les dysménorrhées sont donc les douleurs que ressent une femme pendant sa période de menstruation. Selon les femmes, ces douleurs sont plus ou moins intenses et plus ou moins gênantes lors de la vie quotidienne. Ces douleurs sont très fréquentes et touchent la majorité des femmes.

On distingue les dysménorrhées primaire et secondaire.

Les dysménorrhées primaires apparaissent chez la jeune fille, dès les premières règles, tandis que les dysménorrhées secondaires apparaissent plutôt chez la femme déjà réglée et qui ne souffrait pas avant.

Les causes ?

Les causes de ces douleurs sont mal connues mais, il semblerait qu’un taux trop important de prostaglandine lors des règles serait en jeux. Ce taux élevé de prostaglandine donnerait des contractions utérines ce qui déclencherait les douleurs.

Les causes de dysménorrhées primaires peuvent êtres dues à une anomalie de l’utérus, un obstacle empêchant l’écoulement de sang… Dans la plupart des cas les douleurs sont d’origine non organiques, elles ne viennent pas d’une anomalie, elles sont idiopathiques.

Les dysménorrhées secondaires ont plutôt une origine organique comme une infection génitale chronique, une MST, endométriose, fibrome, lésion tubaire, lésion ovarienne…

Il existe néanmoins des facteurs favorisants à l’apparition de ces douleurs comme par exemple : un utérus rétro-versé, le stress, le manque d’exercice, le tabagisme, des antécédents familiaux de ce genre de douleurs, un début des première règles avant 12 ans…

Symptômes

Les dysménorrhées ont pour symptômes :

  • Des douleurs pelviennes ou en bas du ventre qui ressemble à des crampes ou comme lancinantes et continues
  • Elles peuvent apparaître avant le début des règles, pendant ou à la fin
  • Peut provoquer des nausées et vomissements, des diarrhées
  • Peut être très gênant, voir handicapant dans la vie d’une femme, si elles sont très intenses

Diagnostique

Le diagnostique passe d’abord par un rendez vous chez votre gynécologue pour un examen gynécologique soigneux.  En effet aucune cause organique ne doit être oubliées il est donc important de réalisé cet examen.

Des examens complémentaires peuvent être demandé en fonction des cas. Le plus souvent ces examens sont un bilan sanguin, un test urinaire et  une échographie peut être faite à la recherche de trouble organique.

Traitement

Le traitement pour les dysménorrhées secondaires est le traitement de la cause, il est donc important de réaliser les examens nécessaires afin de déterminer cette cause.

Pour le traitement des dysménorrhées primaires, le traitement est symptomatique : on prescrit des anti-douleurs, des anti-inflammatoires ou encore la pilule ou un contraceptif intra-utérin qui peut soulager ces douleurs.

Pourquoi l’ostéopathie ?

L’ostéopathie dans le cas des dysménorrhées, peut s’avérer très utile.

En effet, ces douleurs atteignant l’appareil gynécologique, notamment l’utérus, il se peut que par lien viscéro-somatique (le nerf de l’organe part de la colonne vertébrale) et par lien viscéro-mécanique (l’organe lui-même «s’accroche » sur la colonne vertébrale), votre dos vous fasse souffrir, en plus de votre ventre.

Dans ce cas, votre ostéopathe ira lever toutes les zones de tensions qui se seront progressivement installées au niveau de votre colonne vertébrale mais également au niveau des muscles alentours, dans le but de vous relâcher et de diminuer vos douleurs.

L’ostéopathe pourra également agir directement sur vôtre utérus par des manipulations douces et sans douleurs pour permettre une fois encore de lever toutes les tensions accumulées sur l’organe.

L’ostéopathie pourra donc vous aider à retrouver des menstruations moins handicapantes, en plus de vous aider à mieux les gérer, à diminuer votre sensation d’inconfort, et vous permettre d’être soulagé durablement.

Conseils

Il est conseillé aux femmes atteintes de dysménorrhées de pratiquer une activité physique, en effet, faire du sport améliore l’afflux sanguin et don l’irrigation au niveau de votre utérus et permet de réduire les douleurs.

Il est également conseillé de mettre du chaud dans le dos et sur le ventre lorsque vous avez ces douleurs car la chaleur permet de relâcher les muscles trop tendus et douloureux, munissez vous donc d’une bouillotte ou relaxer vous dans un bain chaud.

Enfin, le stress peut favoriser ces douleurs, il est donc conseillé d’éviter les situations stressantes avant et pendant vos règles.