Les douleurs pendant les rapports (Dyspareunies)2018-11-29T14:07:25+01:00

Les douleurs pendant les rapports ou « Dyspareunies »

Introduction

La dyspareunie est le terme scientifique pour décrire les douleurs ressenties pendant un rapport sexuel.

Elles sont très fréquentes, surtout chez les femmes jeunes.

Qu’est ce que c’est ?

Les dyspareunies sont des douleurs ressenties par la femme pendant les rapports sexuels.

Ces douleurs peuvent être aiguë ou chronique.

On distingue deux types de dyspareunies, les dyspareunies dites superficielles, correspondant à des douleurs au niveau de la vulve, du clitoris ou du vagin et apparaissant au début de la pénétration, et les dyspareunies dites profondes se manifestant par des douleurs une fois le pénis introduit dans le vagin, ces dyspareunies ne peuvent d’ailleurs apparaître que dans certaines positions.

Les causes ?

Les causes peuvent être multiples, une origine organique peut en être la cause, il faut néanmoins savoir qu’une part de psychologie peut entretenir ce genre de douleur.

Les causes organiques peuvent être les suivantes :

  • Une infection
  • Une endométriose
  • Une hygiène intime trop excessive, ce qui assèche la flore vaginale
  • Un rapport sexuel sans excitation au préalable, amenant donc à mauvaise lubrification

L’origine peut être également psychologique : peut venir d’un traumatisme ancien, d’un abus, d’une culpabilité ou encore d’un conflit avec le partenaire.

En revanche même si la cause est uniquement organique, la douleur peut tout de même persister malgré le traitement de la cause par appréhension de la douleur.

Symptômes

Les symptômes d’une dyspareunie sont des douleurs pendant un rapport sexuel.
Ceux d’une dyspareunie superficielle seront des douleurs au niveau de la vulve, du clitoris ou encore du vagin et principalement à la pénétration.
En revanche les symptômes d’une dyspareunie profonde seront des douleurs une fois le pénis introduit dans le vagin, et parfois ces douleurs ne se manifestent que dans certaines positions.

Diagnostique

Lorsque vous avez ce genre de douleurs, il ne faut pas hésiter à en parler rapidement à votre médecin traitant ou votre gynécologue.

Suite à l’interrogatoire et un examen gynécologique le diagnostique pourra être posé et la cause diagnostiquée.
En revanche dans certains cas des examens complémentaires comme un bilan sanguin, des analyses d’urine, un frottis ou encore une échographie peuvent êtres réalisés afin de déterminer la cause de la dyspareunie.

Traitement

Le traitement passe d’abord par l’identification de l’origine de la dyspareunie, c’est pourquoi il est indispensable de consulter votre médecin traitant ou votre gynécologue et de réaliser les examens nécessaires au diagnostique, afin de trouver le meilleur traitement adapté à votre cas.

Si l’origine est infectieuse , un traitement antibiotiques sera prescrit et les douleurs partiront d’elles mêmes.

Si la cause est due à une sécheresse vaginale ou une mauvaise lubrification, l’utilisation d’un lubrifiant règleront vos soucis.

En revanche si les douleurs persistent, des séances de kinésithérapie périnéales seront à envisager pour vous apprendre à décontracter les muscles autour de votre vagin permettant ainsi un rapport sans douleurs.

Si les dyspareunies sont d’origine organique un traitement adapté devra être prescrit par votre médecin traitant ou votre gynécologue.

Enfin si l’origine vient d’un problème relationnel ou psychologique, une consultation aurpès d’un sexologue ou d’un psychologue pourra vous venir en aide.

Pourquoi l’ostéopathie ?

L’ostéopathie dans le cas des dyspareunies, peut s’avérer très utile.

En effet, ces douleurs atteignant l’appareil gynécologique, notamment le vagin, il se peut que par lien viscéro-somatique (le nerf de l’organe part de la colonne vertébrale) et par lien viscéro-mécanique (l’organe lui-même «s’accroche » sur la colonne vertébrale), votre dos « bloque » votre appareil gynécologique, pouvant entraîner alors des malpositions de celui-ci amenant donc à des douleurs. Ou encore un « blocage » du dos sans forcement de douleurs au niveau de celui-ci, pourrait entraîner une hyper-contraction des muscles du périnée amenant ainsi a des douleurs lors de la pénétration.

Dans ce cas, votre ostéopathe ira lever toutes les zones de tensions qui se seront progressivement installées au niveau de votre colonne vertébrale mais également au niveau des muscles alentours, dans le but de vous relâcher et par extension d’agir sur votre appareil gynécologique afin de diminuer vos douleurs.

L’ostéopathe pourra également agir directement sur votre utérus et votre vagin par des manipulations externes, douces et sans douleurs pour permettre une fois encore de lever toutes les tensions accumulées sur ces organes.

L’ostéopathie en cas de dyspareunies est donc une solution à ne pas lésiner, elle pourra donc vous aider à retrouver des rapports plus confortables, en étant accompagnée par votre traitement actuel. Elle pourra également vous aider à mieux gérer vos douleurs, à diminuer votre sensation d’inconfort, et vous permettre d’être soulagé durablement.

Conseil

Il ne faut pas minimiser vos douleurs, ce n’est pas normal d’avoir mal pendant un rapport, vous devez en parler à votre médecin traitant ou votre gynécologue.

Pour faciliter les rapports, l’utilisation de lubrifiant est conseillé.

Vous devriez également en parler à votre partenaire afin que celui-ci prenne des précautions, rapport plus doux, augmentation du temps de préliminaires pour vous permettre une bonne lubrification naturelle, utilisation de lubrifiant…

Ne pas avoir honte d’en parler à un sexologue ou à un psychologue si les douleurs persistent malgré les traitements cela vous aidera beaucoup.

Enfin, ne vous laver jamais l’intérieur du vagin vous détruiriez votre flore vaginale, en revanche lavez vos parties intimes externe seulement à l’eau ou avec un savon spéciale pour ces zones sensibles.