Les bébés2018-12-23T11:58:36+01:00

L’ostéopathie pour les bébés, les nouveau-nés et les nourrissons

Toute une sphère de l’ostéopathie concerne l’intervention auprès des nouveau-nés, des nourrissons et des jeunes enfants. C’est pourquoi je me suis spécialisée en ostéopathie pédiatrique. Osteopathe Clamart peux donc recevoir en consultation les nouveau-nés dès leurs premières semaines de vie et même dès leurs premiers jours de vie. Comme l’ostéopathie est une approche très douce, elle convient parfaitement au système immature du nouveau-né. L’ostéopathe adaptera son intervention en fonction des besoins des bébés, qui réagissent très bien à ce type de thérapie. Les nourrissons, même à un âge où le mouvement fait partie intégrante de leur vie, peuvent être traités en ostéopathie. En adaptant les positions et en travaillant à travers le jeu, il devient facile et agréable de poursuivre les consultations.

Raisons de consulter

Les raisons les plus courantes de consulter un ostéopathe pour les nouveau-nés et les nourrissons sont les suivantes :

  • Un accouchement long ou fastidieux. En effet l’accouchement peut être traumatisant chez le nouveau né si celui ci à duré trop longtemps, qu’il à été compliqué ou qu’il y a eu utilisation de forceps ou de ventouses. Toutes ces causes peuvent entrainer un déséquilibre au niveau du crâne de votre bébé pouvant conduire à son déséquilibre général. Il est donc primordial de consulter un ostéopathe pour rétablir un bon équilibre et permettre à votre bébé de grandir et de s’éveiller du mieux possible.
  • Un accouchement par césarienne. Une césarienne peut paraître anodine pour l’enfant mais ce n’est qu’une impression. En effet le passage de la tête du bébé dans le bassin de sa mère lors de l’accouchement est important pour son bon développement et sa bonne vitalité. Un enfant né par césarienne n’aura pas bénéficié de cet acte ce qui pourra perturber son équilibre et sa vitalité. C’est donc important de consulter un ostéopathe pour s’assurer que votre nourrisson va bien et qu’il peut grandir dans les meilleures conditions.
  • Un torticolis congénital ou une plagiocéphalie (tête plate). Une mauvaise position de votre enfant dans votre ventre peut lui faire prendre une mauvaise posture qu’il gardera à la naissance, c’est le torticolis congénital. Ce torticolis peut empêcher votre enfant de bien développer sa bonne motricité au niveau de sa nuque et sa tête, il est important de l’amener chez un ostéopathe pour le libérer de cette gêne. Le problème de plagiocéphalie ou de tête plate, arrive chez les nourrissons qui tournent la tête souvent du même côté, leur crâne étant très malléable, il s’aplatit à l’endroit où l’enfant s’appuie constamment. Si ce problème n’es pas grave il peut néanmoins gêner votre enfant dans son développement, dans sa motricité du cou, voir même lui créer des torticolis. Une intervention de votre ostéopathe est donc nécessaire et cela le plus rapidement possible après la constatation du problème de tête plate.
  • Otites ou conjonctivites répétitives. En effet si votre nourrisson présente souvent des otites ou des conjonctivites cela peut être du à une cause totalement anatomique. En effet les oreilles sont proches d’un os du crâne appelé temporal, si celui ci présente une tension il peut altérer le bon fonctionnement de l’oreille et donc exposer votre bébé à des problèmes d’otites répétées. Pour les conjonctivites cela peut venir d’un canal lacrymal bouché qui entraîne une stagnation des larmes et donc une possible infection. Votre ostéopathe pourra donc débarrasser votre enfant de ses nombreuses conjonctivites par une technique visant à rétablir le bon écoulement de ce canal.
  • Problèmes de reflux ou de régurgitations. Si votre enfant régurgite beaucoup ou souffre de reflux cela ne vient pas toujours d’une trop grande quantité de lait avalé, mais peut être d’une trop grande tension au niveau de son estomac provoquant des spasmes et par extension la régurgitation. Votre ostéopathe saura donc lever les tensions présentes dans le système digestif de votre enfant tout en vous donnant des conseils, afin de le libérer de cette gêne.
  • Coliques. La majorité des bébés souffrent de coliques, il s’agit en réalité d’une immaturité de leur système digestif. En effet, ils ne possèdent pas encore de flore intestinale les protégeant de l’acidité et de l’inflammation causée par la digestion de leur alimentation. Cela entraîne donc des douleurs, des gaz lors de leur digestion, voir une difficulté à évacuer leur selles. L’ostéopathie ne soignera pas les coliques mais votre ostéopathe pourra aider votre bébé à supporter ces douleurs et le soulager. Votre ostéopathe pourra également vous donner des conseils pour vous aider à gérer les crises.
  • Problème de succion. Votre bébé vous fait mal lorsque vous l’allaitez, les tétées durent longtemps, il s’endort sur son biberon ? C’est que votre nourrisson à un problème de succion, il tête mal. Cela peut être expliqué par des tensions au niveau de sa langue ou de ses os du palais. Votre ostéopathe permettra à votre enfant de se libérer de ces tensions pour lui permettre de mieux s’alimenter et donc rendre le moment de la tétée plus agréable pour lui comme pour vous.
  • Irritabilité et pleurs inexpliqués. Il faut savoir qu’avant 6 mois bébé ne sait pas ce qu’est un caprice. Si votre enfant s’énerve ou pleure donc de manière inexpliqué, c’est qu’il y a quelque chose qui ne va pas, qui le gêne ou qui le fait souffrir. Votre ostéopathe pourra vous aidez  à comprendre pourquoi votre bébé se comporte ainsi et par des manipulations douces il enlèvera toutes les tensions responsables de ces gênes, ce qui ramènera la sérénité chez votre enfant.
  • Comme mesure préventive pour grandir en bonne santé. On ne sait jamais, même si bébé ne se plaint pas ou ne manifeste aucun symptôme, il est toujours conseillé de venir faire une première consultation dans les trois premiers mois de vie afin de vérifier que tout va bien et permettre à votre enfant de se développer, de s’éveiller et de grandir dans les meilleures conditions possibles.

Les interventions ostéopathiques sont très douces et consistent principalement en des mobilisations, étirements et légères pressions dans le but d’améliorer la posture, la mobilité et la vitalité des différentes structures de l’organisme. Les interventions visent principalement le bassin, la colonne vertébrale, la région du diaphragme, la région crânienne et les viscères.

« Comme le rameau est courbé, l’arbre se pli ». Le dictionnaire Oxford de la phrase et de la fable, cité par Dr Viola Frymann, une ostéopathe pédiatrique américaine renommée. Ce proverbe du début du XVIIIe siècle signifie que les premières influences sur une structure, ont un effet permanent sur celle ci, d’où l’importance de l’intervention précoce en ostéopathie chez le nourrisson ou l’enfant. Une mauvaise position prise par le nouveau né pourra agir sur sa posture future d’enfant voir d’adulte, d’où l’importance de traiter les déséquilibres du nouveau né le plus rapidement possible.

A quel âge peut-on commencer les séances d’ostéopathie ?

Le plus tôt sera le mieux. En effet, comme nous l’avons vu plus haut, les premières influences sur une structure peuvent avoir un effet permanent sur celle ci, il est donc primordial de consulter votre ostéopathe dès la constatation d’un problème chez votre enfant. Il est donc possible de prendre en charge un enfant dès ses premiers jours de vie. Souvent, la mère qui a consulté pendant la grossesse est consciente des avantages préventifs de l’intervention ostéopathique. Si la grossesse et l’accouchement se sont très bien déroulés et que l’allaitement se passe bien, le meilleur moment pour consulter un ostéopathe spécialisé en pédiatrie est entre 0 et 2 mois. Par contre, si la grossesse et l’accouchement ont été plus difficiles, si un problème d’allaitement est présent, ou si le médecin mentionne que le bébé a un torticolis ou une déformation crânienne, il est préférable de consulter rapidement, dans les premiers jours ou semaines de vie du bébé.

Les traitements ostéopathiques peuvent-ils être douloureux pour le nouveau-né ou le nourrisson ?

Toutes les techniques d’ostéopathie sont très douces et adaptées aux nouveau-nés et aux nourrissons. Notre approche respecte la croissance osseuse qui se forme chez ces petits patients. Aucune manœuvre brusque n’est utilisée, et les manipulations avec craquements dit de « trust » sont absentes de toutes les interventions ostéopathiques. L’ostéopathe spécialisé en pédiatrie peut adapter son approche, sa palpation et la position du traitement en fonction des besoins du bébé. Parfois, certaines parties du corps peuvent créer de l’inconfort lorsqu’elles sont traitées, par exemple, un enfant qui avait une otite peut ne pas aimer être touché près de l’oreille. A tout moment, il est donc possible de s’adapter pour mieux interagir avec la réalité et les besoins de l’enfant devant nous. Le traitement ostéopathique ne provoque donc pas de douleurs chez votre bébé.

Les séances d’ostéopathie pour les tout-petits sont-elles plus courtes ?

Pour la première consultation, il faut prévoir une heure, comme pour les adultes, pour avoir suffisamment de temps pour compléter l’évaluation de santé concernant la grossesse, l’accouchement et l’état global du bébé. L’intervention et le traitement du bébé peuvent en effet, être plus courtes, mais les conseils, le positionnement et les exercices complètent le temps de la séance. Pour les consultations suivantes, il est possible d’ajuster la période de temps en fonction des réactions de l’enfant.